Éclairage extérieur : tout comprendre sur la protection IP

Éclairage extérieur : tout comprendre sur la protection IP

Étant quotidiennement exposé au vent, aux poussières, aux UV et à la pluie, l’éclairage extérieur doit répondre à certaines exigences de sécurité. La norme NF EN 60598-2-1 (NF C 71-000) contient justement la réglementation en matière d’isolation électrique qui est caractérisée par l’indice IP. De quoi s’agit-il ? Comment la choisir lors de l’achat d’un luminaire extérieur ? Des questions qui vous taraudent peut-être ? Cet article vous fournira les réponses.

Protection IP : c’est quoi exactement ?

IP, initiales de « Ingress Protection » (« Protection contre les Intrusions » en français) est un indice permettant de définir le degré d’étanchéité d’un produit d’éclairage. Il concerne particulièrement les luminaires extérieurs et ceux de la salle de bain.

Garant de l’isolation électrique d’une lampe, le code IP est composé de deux chiffres.

Par exemple, dans l’indice IP23 :

    • le chiffre 2 indique le niveau de protection de l’appareil contre les objets solides ;
    • le chiffre 3 désigne quant à lui le niveau d’étanchéité à l’eau et à l’humidité.

Voici le tableau récapitulatif :

IP XX Protection contre les corps solides
[X]
Protection contre les corps liquides
[X]
0 Aucune protection Aucune protection
1 Protection contre les corps solides de plus de 50 mm Protection contre les chutes verticales de gouttes d’eau (condensation)
2 Protection contre les corps solides de plus de 12 mm Protection contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 15° de la verticale
3 Protection contre les corps solides de plus de 2,5 mm Protection contre les chutes de gouttes d’eau jusqu’à 60° de la verticale
4 Protection contre les corps solides de plus de 1 mm Protection contre les projections d’eau de toutes directions
5 Protection contre les poussières Protection contre les projections d’eau de toutes directions à la lance
6 Étanchéité complète à la poussière Protection totale contre les projections d’eau assimilables aux paquets de mer
7 Protection contre les immersions totales dans l’eau
8 Protection contre les effets de l’immersion prolongée

 

Protection IP : quel indice pour quel usage ?

Le choix de l’indice IP d’un appareil d’éclairage extérieur dépend généralement de deux facteurs : l’emplacement du luminaire et son degré d’exposition aux intempéries.

 

IP des luminaires pour les entrées et les auvents

La protection contre les projections d’eau et la résistance à l’intrusion de corps solides constituent les critères essentiels de choix d’un éclairage d’entrée. Une applique IP44 remplit parfaitement ces conditions car elle ne laisse pénétrer ni les objets de moins de 1 mm ni les jets d’eau provenant de toutes les directions.

Sous les auvents, les architectes préconisent l’installation d’un spot LED encastré IP44 pour accentuer l’attrait d’une habitation. Néanmoins, les luminaires IP23 peuvent également convenir à ces emplacements du moment qu’ils soient équipés d’un dispositif de protection contre la pluie et l’humidité ou qu’ils soient couverts.

IP des luminaires pour les façades ou sous un toit

D’habitude, on opte pour des guirlandes ou des spots LED encastrés pour une façade. Étant quotidiennement exposés aux intempéries et aux poussières, ces luminaires doivent répondre au code IP44 qui assure une protection efficace contre les objets solides excédant 1 mm de diamètre. Ils sont également préservés de l’infiltration d’eau.

IP des luminaires des chemins et allées de jardin

Installer un éclairage de balisage vise à garantir la sécurité des occupants d’une maison et celle des visiteurs. Celui-ci permet de délimiter le chemin pour éviter par exemple de trébucher. Vu qu’il est constamment soumis aux intempéries, il faut opter pour un indice IP67 à minima. Les bornes lumineuses ou les spots encastrés au sol restent les appareils idéaux pour un éclairage optimal des allées et chemins de jardin.

IP des luminaires pour une terrasse

La terrasse peut recevoir un éclairage général ou un éclairage décoratif. Dans les deux cas, il faut veiller à ce que les luminaires soient suffisamment protégés contre les poussières et les projections d’eau intenses. Pour le sol, il vaut mieux choisir un indice IP67. Pour les murs, les appareils d’éclairage IP65 sont fortement recommandés. Si la terrasse est couverte et donc, éloignée des projections d’eau, un éclairage mural IP44 peut faire l’affaire.

IP des luminaires pour une piscine

Délimiter le sol au bord d’une piscine est un moyen de le sécuriser mais aussi de le décorer. Un éclairage résistant aux immersions ponctuelles et aux poussières est exigé dans ce cas. Les professionnels de l’électricité recommandent fortement les types IP67. En revanche, le choix doit impérativement se porter sur des luminaires IP68 si l’on souhaite illuminer l’intérieur d’une piscine, d’un étang, d’un plan d’eau ou d’une fontaine.

Laisser un commentaire

Retour en haut