5 points à connaître sur les murs porteurs

Les murs porteurs représentent l’ossature de votre habitation. Ils servent à soutenir le poids de l’ensemble des éléments qui la constituent. Si vous êtes en pleine construction de votre futur domicile, découvrez ci-dessous 5 points à connaître sur le sujet.

Les matériaux

Les murs porteurs assurent la durabilité de la construction. Raison pour laquelle, ils doivent être constitués de matériaux à haute performance mécanique. Généralement, les murs porteurs peuvent être réalisés en :

  • Béton ;
  • Brique ;
  • Parpaing ;
  • Bois, etc.

NB : dans certains cas, ils sont réalisés à l’aide de matériaux non-conventionnels (la paille ou la terre crue).

L’emplacement du mur

Etant donné que les murs porteurs sont posés sur la fondation et placés sur les côtés de la maison, il est nécessaire de vous assurer de l’étanchéité de votre fondation. Si le bâtiment est de grande taille, il est fort probable que les murs au centre soient porteurs ou « murs de refend ».

En outre, si le mur est localisé en dessous du grenier, il est possible d’analyser la position des poutres et des solives pour savoir si c’est un mur porteur ou non. À noter que les murs porteurs et les poutres du toit se croisent de façon perpendiculaire. Vous pourrez donc les reconnaître aisément, selon leurs emplacements.

La forme des dalles sur le plancher

Le choix de la fondation d’une maison n’est pas aisé. En effet, la forme des dalles induit certaines conditions au niveau de la conception des murs porteurs. Il est donc vital de pouvoir les choisir en adéquation avec vos besoins, votre budget et la solidité de la structure. Le but est de gagner en durabilité au niveau des murs porteurs. Pour vous aider dans votre sélection, n’hésitez pas à contacter un professionnel, il sera à même de vous diriger vers la solution la plus adéquate.

Concernant les appuis de dalles, il est important de retenir les points suivants :

  • Une dalle fortement rectangulaire est soutenue par deux appuis ;
  • Une dalle carrée est souvent soutenue sur quatre appuis, surtout lorsqu’il s’agit d’une dalle en béton coulée en place.

L’épaisseur du mur

Contrairement à une cloison -dont il est aussi difficile de choisir les matériaux-, les murs porteurs sont plus épais. Dans une construction moderne, leur épaisseur est de 15 cm environ au lieu de 7 à 9 cm pour les murs « normaux ». D’ailleurs, ils sont à différencier des murs épais par doublage de placo. Ces derniers sont majoritairement utilisés comme cloisons.

Reconnaître un mur porteur sur un plan

Pour reconnaître un mur porteur, il suffit d’en différencier les traits. Vous verrez clairement apparaître sur le plan :

  • Des lignes épaisses ;
  • Des lignes pleines ;
  • Des lignes fines ou en pointillées.

En résumé :

  • La position du mur révèle sa nature ;
  • Le type de matériaux utilisé permet de l’identifier parmi des murs classiques ;
  • Les murs porteurs présentent une épaisseur importante comparée aux autres types de cloisons, soit une largeur de 15 cm.

Le son produit

Une autre méthode également pour reconnaître un mur porteur : donner un petit coup à sa surface. En cas de bruit creux, il s’agit probablement d’un mur normal. Un bruit lourd annonce généralement un mur porteur. Attention, cette pratique n’est pas fiable à 100 %. Pour un bâtiment déjà en place, l’unique et véritable méthode pour reconnaître un mur porteur avant de l’abattre est de réaliser une expertise auprès d’un bureau d’études ou en faisant appel à l’architecte qui l’a construit. Dans ce domaine, PCS Service vous garantit une prestation de qualité, à un prix défiant toute concurrence.

Laisser un commentaire