Fondations d’une maison : vide sanitaire ou dalle sur sol ?

Pour la construction de votre maison, vous aurez le choix entre plusieurs types de fondations. Généralement, les plus plébiscitées sont les dalles sur sol et les vides sanitaires. Si certaines personnes préfèrent les premières pour la solidité qu’elles offrent aux habitations, d’autres optent pour les vides sanitaires en raison de leur protection contre l’humidité. Parmi ces deux types de fondations maison, voici ce qu’il faudrait choisir.

Fondations d’une maison dalles sur sol

Selon une étude du National Association of Home Builders, il ressort que les dalles sur sols sont les plus plébiscitées dans plusieurs pays d’Amérique. Aux États-Unis par exemple, 65% des nouvelles maisons unifamiliales mises en chantier sont érigées sur des fondations de dalles sur sol. Cependant, 22% d’habitations sont construites avec un sous-sol complet ou partiel tandis que seulement 12% sont avec vide sanitaire. Ces différentes statistiques sont le résultat d’une nette évolution depuis bientôt 20 ans. En effet, les maisons bâties sur dalles ont augmenté de 46% en 2000 à 65% en 2020. Cette tendance justifie d’ailleurs la naissance de nombreuses entreprises qui se spécialisent dans les fondations dalle sur sol. Pour une bonne fondation de ce type, vous pouvez faire appel à un spécialiste de la maçonnerie comme Jacques Rouby.

Il est vrai que les vides sanitaires et les sous-sols ont une place de choix dans les solutions constructives résidentielles. Cependant, les multitudes avantagent des dalles sur sol et notamment ceux qui sont environnementaux limitant l’utilisation du béton incitent la majorité des constructeurs à opter pour ce type de fondation.

Par ailleurs, dans les milieux avec un peu plus de marges de manœuvre et où les habitations sont construites sur de vastes terrains, opter pour ce type de fondation est bien avantageux. De même, dans les régions où il fait généralement plus froid, les fondations sur dalles sont les plus adoptées en raison de leur niveau d’isolation adéquat à ce climat. En outre, pour les maisons passives, la construction des dalles sur sol est favorable pour l’obtention des habitations performantes.

Fondations d’une maison vide sanitaire

Les vides sanitaires sont des espaces d’air entre le sol et le tout premier plancher d’une habitation. Généralement, ils ne sont pas accessibles en raison de leur hauteur assez importante. L’avantage premier de ce type de fondation réside dans sa capacité à protéger la maison de l’humidité. En effet, en procédant à la création d’un espace entre le sol et le premier plancher, les risques de montées par capillarité sont réduits. Ceci favorise alors la protection de l’habitation contre l’humidité. En matière de stabilité, à la différence d’une construction sur terre-plein, une fondation sur vide sanitaire limite les probables risques de fissures puisqu’elle ne fait pas reposer la maison directement sur le sol.

Par conséquent, les habitations qui possèdent un vide sanitaire sont connues pour leur durabilité dans le temps. Dans les zones fortes en activités sismiques, c’est ce type de fondation qui est le plus recommandé. Elle est même rendue obligatoire dans plusieurs zones au Japon pour limiter les risques d’écroulement des immeubles au cours des séismes. En matière de respect de normes écologiques, le vide sanitaire est un atout à long terme pour l’environnement.

Malgré tous ces avantages, les vides sanitaires comportent également certains risques. Bien que leur rôle soit d’accueillir les canalisations, ils ne présentent pas plus d’avantages qu’un sous-sol ou une dalle à l’intérieur duquel des canalisations seront coulées. Pourtant, certains bâtiments continuent d’être érigés sur des vides sanitaires. Cependant, pour l’éco habitation, ce type de fondation est à éviter à tout prix. Alors qu’une dalle fera reposer la maison sur du béton, un vide sanitaire fera reposer celle-ci sur le sol directement.

En résumé, les types de fondations maison « vide sanitaire » et « dalle sur sol » présentent chacune en ce qui les concerne plusieurs avantages. Cependant de façon globale, les « vides sanitaires » sont plus dangereux que les dalles sur sol.

Laisser un commentaire