Tour d’horizon sur le panneau sandwich bardage

Songez-vous à un projet de construction ou bien à un plan de rénovation ? Sachez que la question de performance énergétique est un domaine qui mérite d’être considéré si bien que le recours aux différentes techniques d’isolation thermique est de rigueur. Parmi ces techniques se trouve le panneau sandwich bardage, faisant partie des nouveaux matériaux de construction.Il est possible que vous soyez intéressés par sa performance. Passons donc en revue tous les détails instructifs à son propos.

Description

Un panneau sandwich bardage, aussi connu sous le nom de bardage isolant pré-assemblé, se révèle comme l’alternative idéale pour l’isolation thermique par l’extérieur, que ce soit à l’occasion d’une construction que des projets de rénovation d’un bâtiment professionnel ou d’une maison individuelle. Ce type de panneau d’une épaisseur variant de 30 à 200 mm tient son nom de sa composition.En effet, il est constitué de 3 couches superposées tel un sandwich. Ses deux faces extérieures, construites à partir d’un large éventail de matériaux tels le bois, le contre-plaqué, la fibre de verre, les matériaux métalliques comme l’aluminium et l’acier, renferment ce qu’on appelle « âme », une couche d’isolant fabriquée soit en laine de roche, en laine de verre, en polyuréthane rigide ou en polystyrène. L’aspect esthétique du panneau diffère donc selon qu’on décide d’opter pour un matériau ou un autre.

Ses avantages

Gain de temps sur le chantier : opter pour cet élément préfabriqué, c’est faire deux pierres d’un coup étant donné qu’il assure deux fonctions à la fois. Les étapes de revêtement et d’isolation sont donc réalisées en une seule pose à la fois simple et rapide.

Économie sur la facture énergétique : grâce à l’installation des panneaux sandwich bardage, le logement dispose d’une performance énergétique de qualité et d’une protection optimale contre l’humidité.

Préservation de la surface habitacle : puisquils sont destinés à un usage extérieur, les panneaux sandwich bardage n’apportent aucune modification sur votre surface habitable ni sur la sérénité de votre espace intérieure.

Ses points faibles

Dimensions parfois considérables : certains panneaux peuvent présenter des longueurs, des largeurs et des épaisseurs conséquentes impliquant le recours aux appareils de levage.

Insuffisance de mains d’œuvre compétents  : bien que son montage soit assez facile, un minimum de savoir-faire est néanmoins requis pour mettre en œuvre efficacement ce type de panneau, un savoir-faire qu’encore peu d’ouvriers possède.

Indisponibilité sur le marché : en tant que matériaux de dernière génération, ils sont assez difficiles à trouver surtout si on cherche à se procurer un modèle plus spécifique.

Son installation

En général, l’installation de cet élément préfabriqué se fait en 2 temps :

La pose :

La pose des panneaux requiert la présence d’une structure porteuse, cette dernière doit être en mesure de supporter les poids des panneaux et de résister aux intempéries. Il convient donc au préalable de mettre en place une ossature métallique, une ossature béton avec un insert métallique, une charpente en bois ou des pannes en acier. Puis, les panneaux doivent être découpés en respectant les mesures de la surface à couvrir avant d’être placés sur le support. Si le type du panneau exige une pose horizontale, elle doit donc se faire de bas vers le haut. Par contre, si le panneau doit être posé verticalement, il faut commencer à partir d’un angle de la façade à couvrir. De plus, la disposition doit se faire dans le sens contraire à celui des vents dominants et surtout, il est important que les panneaux soient placés l’un après l’autre afin que les nervures pleines et libres s’emboîtent.

La fixation :

La fixation peut être soit apparente soit cachée selon le modèle du panneau. La technique pour une fixation traversante est de serrer au niveau des nervures en recourant à des vis d’une épaisseur excédant suffisamment celle des panneaux (moins 50 mm), au moyen d’un cavalier ou d’une rondelle d’étanchéité. Pour une fixation discrète, il convient de visser au niveau des parties creuses.

Son prix

Plusieurs facteurs peuvent influer sur le prix d’un panneau sandwich, à citer : sa performance en isolation, son épaisseur et son matériau de composition. À titre indicatif, voici les prix approximatifs d’un panneau sandwich bardage selon l’épaisseur de l’isolant qu’il renferme :

  • 30 à 60 mm : 15 à 41 € le m² ;
  • 80 à 150 mm : 45 à 65 € le m² ;
  • 200 mm : 60 et 95 € le m².

Laisser un commentaire