Pose clouée, flottante ou collée : quelle technique choisir ?

Le choix de la pose de parquet ne se fait pas au hasard, en raison des contraintes de pièces et de matériaux. Les poses clouée, flottante et collée ont leurs caractéristiques, leurs avantages et leurs inconvénients respectifs. Focus sur ces différentes techniques de pose de parquet.

La pose clouée

Méthode ancienne et traditionnelle, la pose clouée est spécialement dédiée à la rénovation de parquet. Très technique, elle requiert le savoir-faire d’un professionnel, notamment d’un menuisier spécialisé dans la pose de parquet. Elle est adaptée au parquet massif, mais il est possible de l’appliquer pour un parquet contrecollé haut de gamme de forte épaisseur. Ainsi, il faut un parquet d’une épaisseur de 20 mm au minimum pour une pose clouée. Cela garantit la stabilité de la structure sur de nombreuses années. Dans la plupart des cas, les parquets cloués ont une épaisseur de 20 à 23 mm. La largeur de parquet varie de 70 à 90 mm, mais n’est pas forcément limitée à ces dimensions. Il existe des parquets de 200 mm de large pour 20 mm d’épaisseur, ainsi que des parquets de 300 mm de large pour 23 mm d’épaisseur. Avec la pose clouée, installer des panneaux isolants et faire passer des câbles sont envisageables, puisque le bois du parquet est séparé du support. De plus, cette technique de pose ne nécessite pas le coulage de support ciment, une intervention aussi compliquée que coûteuse.

La pose clouée a aussi quelques inconvénients. Sa mise en œuvre est assez longue et rigoureuse, raison pour laquelle elle est plus onéreuse. De plus, l’épaisseur et la largeur du bois alourdissent davantage le coût du matériau. Aussi, la pose clouée ne convient pas à un plancher chauffant.

La pose flottante

La pose de parquet flottant est sans doute la plus simple, la plus rapide et la plus économique. Cette technique de pose convient essentiellement aux parquets stratifiés, aux parquets contrecollés et aux lames de vinyle à clipser. Le principe de la pose flottante repose notamment sur un système de clips, permettant de verrouiller entre elles les lames du parquet. Le parquet n’est ni cloué, ni collé, mais forme un assemblage de lames stables. La plupart des sols stratifiés d’aujourd’hui sont d’ailleurs équipés de système de clips. La pose flottante d’un parquet contrecollé n’ayant pas de système de clips consiste à encoller la languette dans la rainure. Le principal avantage de cette technique de pose est sa disposition à s’adapter à différents types de supports : béton, chape, plancher, faux plancher… De plus, la pose flottante ne requiert pas la fixation du parquet sur lambourdes.

La pose flottante n’a pas vraiment d’inconvénient. Mais comme tout travail requiert de la rigueur et de la précision, il faut respecter toutes les étapes d’installation pour obtenir un résultat impeccable. Par ailleurs, la pose d’un parquet flottant exige la mise en place d’une sous-couche pour contrer l’humidité et améliorer le confort acoustique.

La pose collée

Étant la technique la plus répandue, la pose collée convient aussi bien aux parquets massifs qu’aux parquets contrecollés. Comme le parquet massif doit être solidaire de son support, il est collé s’il n’est pas cloué. Les parquets massifs de 10 à 20 mm d’épaisseur doivent nécessairement être collés. La pose collée d’un parquet contrecollé s’avère être avantageuse en termes de confort acoustique, grâce à l’atténuation des bruits aériens. Cette technique de pose convient également en cas d’installation sur sol chauffant. La pose de parquet collé convient aussi aux pièces humides. Il faut toutefois vérifier l’état du support avant de coller le parquet. Pour un support traditionnel comme le ciment par exemple, un taux d’humidité de 3 % est recommandé. Le taux d’humidité doit être inférieur à 2 % pour un support plancher chauffant, tandis que pour un support chape anhydrite, cela doit être moins de 0,5 %. D’autres paramètres en matière d’hygrométrie de l’air et du bois doivent aussi être pris en compte. Autrement dit, il faut se référer à certaines exigences pour réussir la pose collée de parquet.

Quels que soient la technique de pose et le type de parquet, le mieux est de s’adresser à un professionnel pour s’assurer de la fiabilité de l’ouvrage. Spécialisée dans les travaux de menuiserie en bois, la Société Delauge est en mesure de poser tout type de parquet. Ses menuisiers se déplacent partout en Gironde : Bordeaux, Blaye, Ambarès-et-Lagrave, Le Libournais, Saint-André-de-Cubzac…

Laisser un commentaire