projet de construction

Travaux de maçonnerie : que faire lorsque la facture est plus élevée que le devis ?

Le choix d’une entreprise est une étape importante dans la réalisation d’un projet de construction. Elle est essentielle, car le coût des travaux et la transparence financière en dépendent principalement. Pour cela, l’entreprise en question doit fournir un devis qui définit le coût de son intervention en détail. Cependant, trouver une estimation précise et compétitive à la fois est une démarche compliquée et est souvent sujette à des erreurs et des litiges. Même si dans ce cas, plusieurs recours sont possibles, le plus important, c’est de porter une attention particulière à l’entreprise de construction choisie qui assure la transparence des devis et garantit la réalisation des travaux selon le cahier des charges établi.

Calculer le coût des travaux, quels sont les éléments à prendre en compte ?

Pour calculer le coût de la réalisation des travaux de construction, il est impératif de tenir compte de plusieurs éléments :

La main d’œuvre

Le coût de la main d’œuvre est certainement le plus important lorsqu’il s’agit d’un projet de construction. En effet, cet élément représente une part importante, entre 20 et 40 % du coût total du projet. Pour cela, il est important de demander les détails du devis à l’entreprise en charge de la réalisation des travaux. C’est en général, un atout compétitif pour une société.

Le coût salarial total

Le coût salarial total est la somme des coûts uniquement destinés aux salariés de l’entreprise. Il comprend plusieurs éléments :

  • Les coûts directs et indirects

Le coût salarial direct fait référence au salaire correspondant à une activité d’un employé d’une entreprise, autrement dit, le salaire brut. Il est par contre question de coûts indirects lorsque cela concerne les coûts hors du salaire, c’est-à-dire les charges sociales, les assurances, etc.

  • Le coût salarial horaire

C’est le rapport entre le coût salarial et la durée du travail effectué. Il est parfois exprimé en pourcentage, incluant dans ce cas, le rapport entre les coûts indirects et directs.

Quels sont les facteurs qui influent sur le devis ?

Un devis, même établi, est sujet à des changements qu’il est essentiel de prévoir. En général, les augmentations de coûts concernent les matériaux et la main d’œuvre. Ce sont des éventualités qui sont habituellement prévues lors de l’établissement du devis. Dans ce cas, une hausse de la facture est incontestable.

Par ailleurs, il arrive que des travaux imprévus lors de l’établissement du devis soient nécessaires. Or, ils génèrent des coûts supplémentaires. Lorsque ceux-ci ne sont pas prévus dans le contrat, le propriétaire peut les contester. De même, l’accord de ce dernier est nécessaire avant de réaliser les travaux supplémentaires. Ainsi, selon l’article 1103 du code civil, le devis signé est considéré comme un contrat. Ainsi, les coûts en sus sont à la charge de l’entreprise ou de l’artisan en charge des travaux.

Quelles sont les démarches à suivre lorsque la facture excède le devis ?

En cas de litige avec un entrepreneur lors de réalisation de projet de construction, certaines démarches sont obligatoires. Le devis fourni par l’entreprise doit être facile à lire et à comprendre avant de le signer. En cas de hausse inexpliquée, le propriétaire doit avertir l’entreprise. Pour cela, il doit lui adresser un courrier recommandé avec avis de réception, indiquant la contestation du montant. Cela s’inscrit dans le cadre d’une recherche de solution à l’amiable. Il se fait sous 8 jours à compter de la réception de la facture. Passé ce délai, si aucun accord n’est trouvé, il est indispensable d’engager une procédure judiciaire. Pour cela, il faut envoyer une lettre de mise en demeure à l’entrepreneur en charge des travaux. Elle doit être accompagnée d’une déclaration au greffe du tribunal. Si aucun accord n’est trouvé à la suite de la mise en demeure, il est obligatoire de saisir un Juge de Proximité ou le tribunal d’instance.

Laisser un commentaire

Retour en haut