coulage de béton

En quoi consiste le pompage de béton ?

Diverses techniques peuvent être déployées afin de réussir les travaux de BTP. Parmi celles-ci figure le pompage de béton qui permet de déverser ledit matériau dans une tuyauterie par le biais d’un engin équipé d’une pompe. Née en France dans les années 60, cette méthode est surtout utilisée dans un endroit difficile d’accès où les autres techniques ne peuvent pas être mises en œuvre. Envie d’en savoir davantage ? Parcourez cet article.

Le pompage de béton : une technique industrielle

Le concept du pompage est de permettre à une entreprise de construction de réaliser en toute facilité tous travaux liés au béton (dallage, pose de planchers, de semelles, aménagement de clôture, de murets, etc). Qu’importe la contrainte relative à l’accès au chantier, la livraison du BPE (Béton Prêt à l’Emploi) peut toujours s’effectuer grâce à cette technique. Ainsi, le pompage vous permet de faire couler du béton préparé pour une construction :

• d’envergure : galeries, tunnels, autoroutes, routes, métro, TGV ;
• en hauteur : grand immeuble, maison à plusieurs étages, ouvrage de génie civil ;
• difficile d’accès : terrasse à l’arrière d’un bâtiment, dalle, radier

À la sortie de l’engin malaxeur, le béton est « agité » dans la trémie de réception de la pompe en vue de garder l’homogénéité de la préparation. Vient ensuite, la fabrication d’une barbotine qui permet de lubrifier les conduits et d’éviter leur obstruction pendant toute l’opération. Les actions effectuées par les deux pistons reliés à deux vérins hydrauliques participent au cycle aspiration/poussée qui provoque le refoulage du béton de la pompe vers une tuyauterie. Quand le premier vérin remonte dans sa chemise (une sorte de cylindre), le béton est aspiré. De manière simultanée, le second vérin descend pour effectuer une poussée. Le nombre de cycles « aspiration/poussée » en une minute définit ainsi la cadence de pompage en mètre cube par heure.

Le pompage de béton : une technique avantageuse pour les professionnels et les maîtres d’ouvrage

Comme il a été dit plus haut, le pompage de béton est la seule méthode pratique et possible lorsqu’un chantier est difficilement accessible. Qu’importe la configuration et le rythme de ce dernier, le pompage est toujours réalisable. Aussi, le maître d’ouvrage peut s’assurer de la propreté du chantier après emploi de cette technique, car il n’y a aucun résidu de béton déversé. Sans parler de la haute qualité du béton produit, la livraison du matériau est prise en charge par des experts dotés de compétences et de savoir-faire pour la mise en œuvre du pompage.

Par ailleurs, la rapidité de la réalisation des travaux, le gain de temps ainsi que la précision apportée par cette technique constituent des atouts considérables du pompage à béton.

Le pompage de béton : une technique nécessitant l’utilisation d’un engin spécifique

Pour l’exécution de cette technique, le professionnel doit utiliser une machine qui lui est spécialement dédié. Celle-ci s’appelle « la pompe à béton ».

Il existe trois principaux types de pompes à béton à savoir :

• les camions malaxeurs-pompes : qui possèdent un débit de 20 à 60 m3/h et une flèche de 20 m ;

• les pompes automotrices dotées ou non de flèche : avec un débit pouvant s’élever à 200 m3/h ;

• les pompes stationnaires avec tuyauteries : conçues spécialement pour les chantiers de génie civil de longue durée. Elles comportent un débit de 80 m3/h.

Par ailleurs, il y a également des gammes plus spécifiques telles que :

• les pompes à piston : pour un usage nécessitant un débit important et un pompage à longue distance ;

• les pompes à rotor : destinées à un usage plus délicat et doux comme le pompage de bétons spéciaux : béton léger, béton autoplaçant…

Lors du choix du matériel adapté à un chantier, il est nécessaire de considérer certains points, notamment :

• l’accessibilité du point de bétonnage ;

• la surface à bétonner (voile, dalle, semelle de fondation…) ;

• la cadence de bétonnage souhaitée.

Laisser un commentaire

Retour en haut