Fondation en moellons : Caractéristiques et utilisations

Une fondation en moellons est une fondation dont le mur de pierre est constitué de petites pierres ou de rochers. Le principal objectif de ce type de fondation est d’empêcher la terre de s’infiltrer dans le sous-sol et les autres parties souterraines de votre maison lors des fortes pluies. En outre, les fondations en moellons peuvent également apporter une valeur esthétique à l’extérieur de votre maison. Avant de vous lancer, voici quelques caractéristiques et utilisations des fondations en moellons.

La notion d’une fondation en moellons

Une fondation en moellons est un type de fondation construite en pierre. Elle est également appelée fondation en pierre ou fondation à parement de pierre.

Une fondation en moellons est très différente des fondations en blocs de béton ou en béton coulé qui sont généralement utilisées dans les constructions modernes. Ce type de fondation est construit à partir de pierres ou de rochers placés avec des espaces ou des joints entre eux.

Les espaces entre les pierres permettent le drainage du sol et l’infiltration de l’eau dans la fondation. Une fondation en moellons maintient la maison sur une base solide de roche qui résiste à l’humidité.

Si vous envisagez tôt de réaliser la fondation de votre nouveau bâtiment, faites appel à l’ENTREPRISE BASSANI. Elle dispose d’une solide expérience dans la réalisation de travaux de gros œuvre. Vous pouvez aussi lui confier des travaux de rénovation, de terrassement, de maçonnerie générale, de construction en béton armé, etc.

Les caractéristiques d’une fondation en moellons

Une fondation en moellons est conçue pour résister à la pénétration de l’eau. Les pierres résistantes à l’eau, comme le granit ou la pierre calcaire, sont les plus utilisées dans les fondations en moellons.

Les fondations en moellons sont constituées de pierres de forme irrégulière posées de façon aléatoire. Les espaces entre les pierres et les joints sont remplis d’un mélange de sable et de gravier.

Les différentes utilisations des fondations en moellons

Les fondations en moellons sont conçues pour résister à la pénétration d’eau. Elles fournissent également un support structurel à la maison. Comme les fondations en moellons peuvent être construites à une hauteur inférieure à celle des fondations en béton coulé, elles sont souvent utilisées pour l’aménagement paysager et le jardinage. L’aménagement paysager n’exige généralement pas le même niveau de durabilité que la construction de bâtiments. Les fondations en moellons constituent donc, pour l’aménagement paysager, une fondation moins chère et nécessitant moins d’entretien que le béton.

Les limites des fondations en moellons

Une fondation en moellons est un type de fondation peu coûteux et facile à construire. Cependant, elle ne convient pas à tous les chantiers. En effet, elle n’est pas adaptée à une plaine inondable, car elle ne peut pas être construite plus haut que le niveau d’eau prévu. Elle ne convient pas non plus aux zones où le niveau de la nappe phréatique est élevé.

Les fondations en moellons ne conviennent pas aux régions où il y a beaucoup de gel, car celui-ci peut provoquer un soulèvement des pierres en raison de l’expansion du sol. Les fondations en moellons ne conviennent pas à un bâtiment dont le niveau de la nappe phréatique est élevé. En effet, l’eau du sol s’infiltre dans les fondations et peut faire gonfler les pierres.

Les différentes phases de construction d’une fondation en moellons

La construction d’une fondation en moellons se déroule en différentes étapes. Tout d’abord, vous creusez une tranchée sous le mur de fondation, suffisamment large et profonde pour accueillir tous les gravats. Ensuite, vous tapissez la tranchée d’un matériau résistant à l’eau, comme le plastique polyéthylène, pour empêcher l’eau de s’infiltrer dans la tranchée. Après, vous remplissez la tranchée de gravats et compactez les débris pour créer une fondation solide.

Bref, la fondation en moellons se rencontre davantage sur des bâtiments modernes. Vous avez l’embarras du choix en termes de matériau, mais les plus courants sont le granit et la pierre calcaire. C’est une fondation qui est souvent utilisée dans le cadre de travaux d’aménagement paysager.

Laisser un commentaire