Brique monomur : ses avantages et ses inconvénients

Brique monomur : ses avantages et ses inconvénients

La brique monomur est une alternative parfaite pour édifier un bâtiment et l’isoler efficacement. De par ses qualités techniques, ce matériau de maçonnerie permet de construire les murs et d’optimiser le confort des occupants. Bien qu’il soit avantageux, il présente aussi des inconvénients qu’il faut absolument connaître. Zoom sur les avantages et les inconvénients de la brique monomur.

Les avantages de la brique monomur

Le premier avantage de la brique monomur réside dans sa facilité de pose. Contrairement à une brique classique, son installation se fait rapidement et avec aisance. Pour ce faire, il suffit de réaliser les soubassements (délimiter l’emplacement des fondations) et de poser la dalle de béton. Ensuite, il convient de préparer et d’appliquer le mortier. Enfin, la mise en place des briques étape par étape. Il a été estimé que la pose offre un gain de temps de 30 % par rapport à celle des briques traditionnelles.

Si au premier abord, la brique monomur semble être une brique plus épaisse que la brique classique, elle offre plus d’avantages par rapport à cette dernière. En premier lieu, elle permet d’isoler efficacement les murs. Grâce à son épaisseur, elle est naturellement isolante que ce soit au niveau thermique ou phonique. Il a été prouvé qu’elle est dotée d’une conductivité thermique de plus de 0,12 W/m.K. Il existe, d’ailleurs, des briques monomur à isolation intégrée, une solution efficace pour bien isoler les murs sans devoir recourir à un isolant complémentaire ou à des rupteurs de ponts thermiques.

Dans le cas où vous souhaiteriez atteindre plus facilement les standards de la réglementation thermique, vous pouvez ajouter un matériau isolant dans les structures alvéoles de la brique, faisant entre 31 et 38 cm. Pour information, si vous vivez dans une région chaude, l’installation d’une brique monomur permet de se passer d’un isolant supplémentaire.

En plus d’améliorer votre confort thermique et acoustique, ce matériau permet une construction saine. Respirant, il est capable de limiter les problèmes d’humidité, donc d’éviter les risques de moisissures. Il lutte également contre la prolifération d’éléments polluants et nocifs dans la maison.

Les inconvénients de la brique monomur

Même si la brique monomur semble être avantageuse sur tous les points de vue, elle a des limites.

– Son coût :

Pour installer une brique monomur, pensez à économiser dès maintenant. Pour s’en procurer, vous devez débourser plus de 2000 euros, sans compter le coût de la main-d’œuvre qui dépend d’un artisan à un autre. Mais en faisant appel à une entreprise de construction certifiée, vous pouvez bénéficier des aides financières de l’État. Notez que le motif des travaux doit être en relation avec la réglementation thermique de votre demeure.

– Une isolation limitée :

Même s’il a été énoncé qu’il s’agit d’une brique isolante, cela n’est pas toujours le cas. En effet, si vous habitez dans une région particulièrement froide, vous devez ajouter des couches isolantes dans les alvéoles du matériau.

– Un marché de niche :

Le hic avec une brique monomur est qu’il existe encore peu de fabricants. Soyez donc prêt à faire le tour du marché et d’Internet pour trouver des briques monomurs qui correspondent à votre budget. De même, peu d’artisans proposent leur service dans l’application de ce type de matériau. Ce sont les maçons qui interviennent souvent dans la pose de briques monomurs. Étant donné que de tels travaux figurent dans la maçonnerie, ils disposent du savoir-faire nécessaire pour les réaliser. Néanmoins, vous ne devez pas choisir n’importe quel artisan. Le choix du maçon doit se faire suivant des critères stricts comme sa réputation, ses références, son expérience, la qualité de ses réalisations, le prix des services et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Retour en haut