pose allège

Tout sur l’installation d’une allège de fenêtre

L’allège est l’un des éléments importants d’une fenêtre, car elle permet de la rendre encore plus esthétique. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Comment l’installer ? Et quels sont les différents types d’allège de fenêtre ? Focus sur le ce sujet.

L’allège de fenêtre : définition

L’allège est l’élément se trouvant entre la fenêtre et le sol. Autrement dit, c’est le mur qui se situe sous cette ouverture. Elle peut être posée sous la fenêtre ou menuisée. De nombreuses personnes la confondent souvent avec l’imposte, alors que cette dernière est placée au-dessus de la fenêtre.

L’allège de fenêtre : son rôle

Le but de la mise en place d’une allège de fenêtre est d’éviter les risques de chutes accidentelles. Elle permet aussi d’améliorer la visibilité. Certains modèles permettent même d’optimiser le passage de la lumière. Mais pour qu’elle puisse assurer son rôle, il est important de la poser à une certaine hauteur.

Pose d’une allège de fenêtre

Il est fortement recommandé de laisser la pose d’une allège de fenêtre à un menuisier ou à un maçon professionnel comme Maçonnerie Guy Rochefort. Il s’agit d’une compagnie de maçonnerie qui réalise tous les travaux de maçonnerie, intervenant dans le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ses artisans sauront déterminer la hauteur exacte de la pose de l’allège.

Les étapes de pose d’une allège de fenêtre

Si vous décidez de réaliser l’opération vous-même, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Commencer par la pose d’une fourrure de bois : installez-la au-dessous du cadre de fenêtre, tout en tenant compte d’une distance de 3,5 mm ;
  • Poser des briques sous l’allège de fenêtre : mais n’hésitez pas à couper la partie haute du dernier rang s’il dépasse la fourrure ;
  • Mettre un adhésif de construction sur la fourrure et sur la rangée de briques récemment posée ;
  • Couper l’allège : cette étape est indispensable pour couvrir la partie basse de la fenêtre. Cela est aussi nécessaire pour assurer l’esthétique de la structure ;
  • Incliner légèrement l’allège : cela permet de faciliter l’écoulement d’eau et de calfeutrer le joint présent entre le cadre et l’allège de fenêtre.

Connaître la hauteur de l’allège de fenêtre

La hauteur de l’allège doit impérativement respecter les normes en vigueur, notamment de l’article R. 111.15 du code de la construction et de l’habitation. C’est par exemple, le cas des allèges posées aux étages. Ces dernières doivent obligatoirement être équipées d’un garde-corps, d’une barre d’appui ou d’un autre élément de protection. Néanmoins, cette règle ne concerne pas les ouvertures qui donnent accès à une galerie, à une terrasse ou à un balcon.

Les deux types d’allège de fenêtre

Il est important de savoir qu’il existe 2 sortes d’allège de fenêtre, dont l’allège vitrée et l’ouverture avec mur d’allège.

L’allège vitrée

Comme son nom l’indique, l’allège vitrée est constituée d’un remplissage vitré. Mais elle est plus connue sous l’appellation d’allège menuisée. Cette vitre fixe a généralement pour mission de faire passer la lumière du soleil dans la pièce où la fenêtre est posée. L’avantage avec ce matériau, c’est qu’il est transparent. Mais vous pouvez aussi opter pour une vitre opaque, afin d’optimiser la sécurité des occupants de votre maison.

Le mur d’allège

La partie se trouvant au-dessous de l’ouverture peut aussi être en mur d’allège, en allège pleine ou encore en allège maçonnée. Dans ce cas de figure, il faut ajouter un mur dans la partie située entre l’appui de la fenêtre et le plancher. Ce type d’allège offre plusieurs avantages comme la possibilité d’installer un appareil de climatisation en dessous de l’ouverture. Le mur d’allège permet également d’optimiser l’espace.

Comment trouver un bon artisan pour installer mes fenêtres ?

Trouver un bon artisan pour installer des fenêtres comme sur https://az-ouvertures.fr/fenetre-moulins/ demande une recherche minutieuse pour garantir la qualité du travail et la durabilité de l’installation. Tout d’abord, il est essentiel de demander des recommandations à des amis, des voisins ou des collègues qui ont récemment fait réaliser des travaux similaires. Les avis de personnes de confiance peuvent offrir des indications précieuses sur la fiabilité et le professionnalisme des artisans. Ensuite, consulter les avis en ligne sur des plateformes spécialisées et les sites d’évaluation des artisans permet d’obtenir un retour d’expérience plus large. Il est aussi judicieux de vérifier les qualifications et les certifications des artisans, telles que la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) en France, qui attestent de leur compétence et de leur engagement en faveur des travaux de rénovation énergétique. Enfin, demander plusieurs devis détaillés et comparer non seulement les prix, mais aussi les prestations et les garanties proposées, aide à faire un choix éclairé. N’hésitez pas à rencontrer les artisans potentiels pour discuter de votre projet et évaluer leur sérieux et leur expertise avant de prendre une décision.

Laisser un commentaire

Retour en haut