FAQ sur l’étanchéité d’un toit terrasse

Le toit terrasse est de plus en plus en vogue et devient même un standard dans le style architectural moderne, surtout dans le milieu urbain où l’espace fait défaut. En réalité, le concept n’est pas nouveau, car on doit la promotion de ce style à l’architecte et urbaniste Le Corbusier. Le but étant d’étendre l’espace de vie, d’exploiter autrement la surface occupée par une construction sur son toit. Mais on peut remonter plus loin dans l’histoire, au Moyen-Orient, en Asie

Qu’est-ce qu’un toit terrasse ?

Un toit terrasse, par opposition au toit à pans inclinés, est un type de toiture complètement plate. Une faible inclinaison minimale de l’ordre de 5 %, non perceptible à l’œil nu, est permise pour permettre l’évacuation de l’eau en cas de pluie.

Un toit terrasse peut être ou non accessible. En effet, le toit terrasse inaccessible sert uniquement d’accès aux personnes qui effectuent des travaux d’entretien et est interdit aux autres occupant d’un immeuble. En ce qui concerne le toit terrasse accessible, c’est une véritable extension de la maison et il peut être exploité comme un véritable espace de vie.

Le toit terrasse peut être constitué de bois hydrofuge, de béton, de pierre naturelle, d’acier ou de carrelage.

Sachez que pour installer un toit terrasse, un permis de construction est nécessaire. Il faut également l’expertise d’un architecte pour attester que sa construction ne porte pas atteinte à la solidité de toute la structure. Pour un immeuble, un accord de copropriété est également nécessaire.

Quelles sont les utilités d’un toit terrasse ?

Le toit terrasse peut être exploité de différentes manières. Les toits-terrasses non-accessibles peuvent, par exemple, être exploités pour installer des appareils de climatisation. Vous pouvez aussi y installer vos panneaux solaires. Pour avoir un peu de nature dans le milieu urbain, vous pouvez le transformer en un toit végétalisé, qui peut à la fois optimiser l’isolation acoustique et thermique de votre maison.

Avec le toit terrasse, la surface de prise au vent est nettement négligeable, comparée à celle d’une maison à toiture classique.

Quant au toit terrasse accessible, c’est une plus-value pour la maison. Vous pouvez y ajouter des mobiliers pour le transformer en un lieu de détente à l’abri de toute indiscrétion. Le toit terrasse accessible peut également être utilisé comme parking pour garer vos voitures, notamment pour les grands immeubles.

Est-ce qu’on peut avoir un toit terrasse sur toutes les maisons ?

Un bâtiment doit être assez solide pour supporter le poids important d’un toit terrasse, qu’il soit accessible ou non. Seuls les experts en construction (les ingénieurs BTP ou les architectes) sont capables d’évaluer la faisabilité de ce type de travaux d’aménagement.

Certaines villes ont un PLU qui réglemente l’aménagement des toits terrasses. Il convient de le consulter avant d’entreprendre un quelconque travail.

Il en est de même pour les règles de la copropriété. Les copropriétaires doivent être consultés avant l’installation d’un toit terrasse.

La mise en place d’une telle structure ne doit pas léser les voisins, en leur faisant, par exemple de l’ombre.

Un toit terrasse accessible doit être équipé d’un garde-corps d’une hauteur minimale de 1 mètre.

Qu’en est-il de l’étanchéité d’un toit terrasse ?

L’étanchéité d’un toit terrasse est primordiale pour assurer le confort et la sécurité des occupants d’un immeuble. Pour qu’un toit terrasse soit étanche, il y a un certain nombre de directives à suivre. Il doit y avoir un certain nombre de couches sur la dalle de compression :

‒ la première couche doit être constituée d’un feutre bitumé ou d’une feuille d’aluminium, faisant office de para-vapeur ;

‒ il est nécessaire de mettre, pour la deuxième couche, un matériau d’isolation thermique et phonique, comme le polystyrène, la laine de verre ou de roche, ou le polyuréthane ;

‒ avant de mettre le revêtement d’étanchéité, il est nécessaire de mettre une couche de chape souple pour qu’il n’y ait pas de mélange entre le matériau d’isolation et le revêtement d’étanchéité ;

‒ il faut mettre ensuite plusieurs couches de matériau étanche, qui peut être du bitume, de la résine acrylique. Le meilleur produit qui résiste à l’épreuve du temps est l’EPDM (éthylène-propylène-diène monomère), pouvant durer jusqu’à 50 ans.

Laisser un commentaire

Retour en haut