Fissures sur les murs : faut-il s’inquiéter ?

Vous vous demandez peut-être si les fissures sur votre mur peuvent être dangereuses ou non ? Sachez que ce n’est pas toutes les fissures qui sont à risques. Mais il ne faut pas non les négliger. Il vous faut alors certaines informations pour pouvoir statuer sur ce qu’il en est de ces phénomènes.

Les causes des fissures sur les murs

Pour mieux appréhender cette histoire de fissures, il faut savoir ce qui les provoque. Les causes peuvent en être multiples. Cela peut être dû à un choc direct comme un coup ou un accident, ou indirect comme dans le cas d’un séisme ou d’un sinistre. Cela peut aussi être causé par une infiltration d’eau à travers une façade fragilisée par le gel lors des périodes de grand froid.

Le problème peut aussi provenir du sol, notamment d’une instabilité de ce dernier à cause de sa nature argileux. En effet, il est très sensible étant soumis à un phénomène naturel de gonflement et de retrait naturel, ce qui fait bouger le mur suivant ces mouvements. Et comme cela ne touche qu’un seul mûr à la fois, des fissures se forment sur le point où le poids exerce sa pression.

Encore dans le registre de l’instabilité du sol, on retrouve les cas de l’affaissement et de l’effondrement. Ce sont des phénomènes qui peuvent se passer au niveau souterrain sans que l’on puisse l’apercevoir à la surface. Mais son impact se fait ressentir au niveau des murs concernés. La construction d’un bâtiment à proximité peut entraîner une déstabilisation du sol ou des secousses qui peuvent provoquer la formation de fissures sur votre maison.

Mais le pire d’entre tous, c’est la malfaçon. Dans ce cas de figure, l’origine du problème se trouve dans la construction même. Ce qui fait que toute la structure du bâtiment est concernée et beaucoup de dégâts peuvent encore arriver.

Comment reconnaître si la fissure est dangereuse ou non ?

Les fissures ne sont pas seulement mauvaises pour l’esthétique du bâtiment, mais peuvent aussi être dangereuses si on n’y fait pas attention. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe trois différents types de fissures  : les microfissures, les fissures légères ou fines et les fissures profondes qui sont les plus dangereuses. Les microfissures ne doivent pas vous inquiétez puisqu’il ne s’agit que d’une largeur de moins de 0.02 mm. Il suffit d’un enduit de façade pour y remédier.

Quant aux fissures fines ou légères, elles mesurent moins de 2 mm de largeur. Le plus souvent, elles se forment à la suite d’un choc, mais il faut toutefois rester vigilant. Il vaut mieux les surveiller, même s’il est facile de les réparer.

Les fissures profondes sont les plus dangereuses, car elles s’étendent jusqu’à 2 mm de largeur et traversent le mur de part en part. Elles se présentent souvent en forme d’escalier, car elles suivent le tracé des briques ou des parpaings.

Dans tous les cas, il faut prendre tout de suite les précautions nécessaires, car ces fissures peuvent cacher de sérieux problèmes au niveau du sol ou de la structure même de l’habitation. Le risque d’effondrement du bâtiment tout entier est tout à fait possible.

Ce qu’il faut faire en cas d’apparition de fissures

Dès l’apparition des fissures, il faut bien les surveiller pour voir les moindre changement dans la structure de la maison. Il se peut qu’elles s’élargissent, s’agrandissent ou s’approfondissent. D’autres fissures peuvent aussi apparaître à l’extérieur ou à l’intérieur, en opposition de celles qui se sont apparues en premier. Vérifiez également si la maison n’émet pas de bruit de craquement et regardez le sol s’il y a aussi des fissures à ce niveau.

Ne vous empressez pas de reboucher ces fissures, car si elles sont dues à des problèmes sérieux, elles réapparaîtront. Ainsi, il est mieux de pousser le plus possible votre investigation pour en trouver les causes. Vous pouvez aussi faire appel à des experts en bâtiment pour voir ce qu’il en est.

Laisser un commentaire

Retour en haut