Cloison en briques : comment la démolir ?

Cloison en briques : comment la démolir ?

Il existe différentes solutions pour agrandir la pièce d’une maison, dont la démolition de cloisons. C’est une tâche assez délicate qui requiert l’intervention d’un professionnel. En suivant cet article, découvrez comment démolir une cloison en briques.

Déterminer le type de mur

La première étape de la démolition d’une cloison en briques est la détermination du type de mur existant. S’il s’agit d’un mur porteur, il faut trouver la bonne méthode pour éviter de déstabiliser ou de faire effondrer le bâtiment entier. Dans le cas d’un mur non porteur, il suffit de le démolir et le tour est joué.

Pour déterminer qu’il s’agit d’un mur porteur ou non, commencez par écouter le son de la cloison. Un mur porteur n’émet aucun son au tapotement contrairement au mur non porteur qui produit un son aigu dès que vous tapez dessus. Un mur porteur comprend entre autres des poutres et une épaisseur supérieure à 20 cm.

Préparer le chantier

Avant de procéder à la démolition d’une cloison en brique, quelques préparations s’imposent en protégeant les différentes surfaces et les meubles par des bâches. Pensez également à calfeutrer les portes et à emballer vos différents objets dans des cartons ou des emballages.

Vous avez aussi besoin d’identifier les canalisations encastrées et les câbles électriques à l’intérieur des murs afin d’éviter de les abîmer. Veillez à couper l’arrivée d’eau et le courant électrique avant de faire circuler le détecteur de métaux tout le long de votre mur. Selon les matériaux à détecter, utilisez un appareil qui permet de détecter les corps métalliques ou les autres éléments tels que le caoutchouc ou le bois. Dès qu’il y a une présence de corps sous le mur, le dispositif produit différents signaux lumineux : rouge, jaune ou vert, en fonction du type de matériau identifié. N’oubliez pas de marquer la partie du mur qui présente des corps étrangers afin de faciliter leur enlèvement.

Repérer l’ouverture

Procédez maintenant au repérage de l’ouverture que vous souhaitez créer. N’hésitez pas à vous servir d’une règle et d’un crayon pour marquer les mesures de l’ouverture. N’oubliez pas de prévoir quelques centimètres de plus pour installer le linteau. En moyenne, 20 cm de chaque côté fera très bien l’affaire.

En ce qui concerne le linteau, vous avez l’embarras du choix : poutrelles IPN, madrier ou béton armé. Si vous choisissez cette dernière option, il est possible d’utiliser du béton armé préfabriqué ou de fabriquer soi-même son béton armé. Pensez entre autres à vous servir d’un engin de levage pour faciliter la mise en place du linteau.

Déterminer la technique de démolition d’une cloison en briques

Il est possible de démolir une cloison en briques grâce à une méthode manuelle. Pour ce faire, utilisez une massette, un ciseau à brique ou un burin pour couper les bords et enlever le revêtement de la cloison. Répétez cette opération jusqu’à ce que toutes les rangées de brique à démolir soient terminées.

Vous pouvez aussi vous servir de méthode mécanique en utilisant une scie sabre, une meuleuse ou d’autres outils électroportatifs. Afin d’atteindre les parties dans les différents angles du bâtiment, employez une perceuse. Pour enlever les briques de mur restantes, n’hésitez pas à utiliser un ciseau à brique.

Bref, démolir une cloison en brique se déroule en plusieurs étapes. Ne négligez aucune d’entre elles pour éviter tout incident. Vous pouvez adopter une méthode manuelle ou une technique mécanique selon l’ampleur des travaux à entreprendre. Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, faites appel à un professionnel pour effectuer la démolition de cloison en brique. Vous pouvez vous renseigner auprès de vos proches pour trouver le bon prestataire ou faire la comparaison de différents devis vous-même.

Laisser un commentaire

Retour en haut