Quand et comment faire l’entretien d’une toiture en chaume ?

La toiture en chaume est la toiture idéale pour les amoureux du style campagnard. Elle procure un effet authentique et naturel qui rappellent les maisons de campagne. Toutefois, en dehors de son côté esthétique, ce type de revêtement de toit est très intéressant de par ses nombreux avantages, tels le fait qu’il soit un excellent isolant acoustique, le fait qu’il soit très léger, mais très résistant, qu’il permet d’économiser de l’énergie, ou qu’il soit fait d’une matière biodégradable qui préserve l’écologie. Cependant, bien que la toiture en chaume puisse durer 30 à 40 ans, elle nécessite des entretiens qui s’avèrent assez complexes en raison du fait qu’elle est biodégradable et vulnérable aux intempéries. Retrouvez ci-dessous nos quelques conseils pour bien effectuer l’entretien de votre toiture en chaume. C’est parti !

Pourquoi entretenir une toiture en chaume ?

Le chaume est une matière naturelle biodégradable, légère, très résistante, qui ne craint pas le feu et n’intéresse pas les insectes, c’est d’ailleurs pourquoi elle est parfaite pour une toiture. Néanmoins, avec le temps, le chaume devient vulnérable aux effets du soleil, aux pluies et au gel de l’hiver. C’est cette vulnérabilité qui oblige le propriétaire à effectuer un entretien régulier s’il veut prolonger la durabilité de sa toiture. En effet, suite aux intempéries, si la toiture en chaume n’est pas entretenue régulièrement, il est fort probable que vous vous retrouviez face à des dégradations accélérées, des formations de mousses ou de lichens. Il est important de savoir que le coût d’un entretien est nettement moins cher que celui d’une rénovation.

Quand entretenir une toiture en chaume ?

D’une manière générale, une fois posée, la toiture en chaume ne présentera aucun signe de défectuosité durant les sept à dix ans. Durant cette période, vous pourrez encore dormir sur vos deux oreilles, car l’entretien ne se fera qu’au-delà de cette marge. Toutefois, entre-temps, si vous remarquez de légères dégradations, ou une quelconque formation de végétation au niveau de la toiture, n’hésitez pas à entamer les travaux d’entretien, car mieux vaut prévenir que guérir !

Comment effectuer les travaux d’entretien ?

Pour effectuer proprement l’entretien de votre toiture en chaume et en toute simplicité, retrouvez ci-dessous les étapes à suivre.

01. Démousser la toiture

Comme mentionné précédemment, avec le temps, des végétations comme la mousse, les algues,…, vont sûrement se développer au niveau de la surface de la toiture du fait qu’elle renfermera de l’humidité. De ce fait, commencez votre entretien par le démoussage. Pour ce faire, vous n’aurez besoin que d’une brosse et d’un grand enthousiasme, et le tour sera joué !

02. Nettoyer la toiture

Après avoir terminé le démoussage, il est à présent temps de nettoyer la toiture. Ce nettoyage consistera à enlever définitivement les éventuelles traces de lichen ou de mousse sur la surface du toit. Pour ce faire, privilégiez un tuyau d’arrosage classique. Évitez à tout prix d’utiliser un nettoyeur à haute pression, car cela risque d’aggraver la situation en abîmant davantage la toiture.

03. Appliquer un anti-mousse

Une fois la toiture nettoyée, vous allez à présent pouvoir appliquer le produit anti-mousse pour immuniser votre toit contre les éventuels développement et propagation de végétations. Toutefois, retenez que l’effet du produit ne durera pas éternellement, au bout de deux à trois ans, envisagez à en appliquer de nouveau.

04. Remplacer les bottes de chaume dégradées

La dernière étape consiste à remplacer les bottes de chaume qui se détachent ou qui s’érodent. En effet, au fil des saisons certaines couches de chaume seront abîmées, et pour éviter de lourds dégâts, il est nécessaire de les remplacer. Cette étape est assez complexe, et à moins que vous ayez de solides compétences en la matière, il est vivement recommandé de contacter des professionnels dans le domaine.

Laisser un commentaire

Retour en haut