citerne de gaz

Citerne de gaz en copropriété : aérienne ou enterrée ?

Vous habitez dans une copropriété ? Dans cet article, nous allons parler des systèmes de chauffage. Quelle serait la solution pour répondre aux besoins énergétiques de votre logement ? L’installation de citerne de gaz en copropriété vous permet d’alimenter votre chauffage, cuisine, production d’eau chaude, etc. Alors, quelle citerne vous conviendrait le mieux, entre le modèle aérien ou enterré pour répondre à vos besoins domestiques en gaz ? Suivez le guide pour en savoir plus sur leurs différences, leurs avantages et leurs inconvénients. Comment procéder dans le cadre d’une installation, d’une maintenance ou d’une extraction de cuves à fioul ?

Le prix

Qu’il s’agisse d’une citerne de gaz enterrée ou aérienne, vous pouvez la louer, la consigner ou l’acheter. Dans le cas où vous opteriez pour la location ou la consignation, la citerne de gaz sera gratuite. Si vous souhaitez en acheter, il faut prévoir :

    • de 300 à 1 500 € pour une citerne aérienne ;
    • de 500 à 2 000 € pour une citerne enterrée.

Hormis le prix d’achat, il faut également tenir compte des frais de maintenance et de retrait. Veillez à ce que la maintenance soit incluse dans votre contrat pour qu’elle soit gratuite. Notez tout de même que l’entretien d’une citerne aérienne revient moins cher que celui d’une citerne enterrée. Il en est de même pour leur retrait.

L’aspect esthétique

De par leur nom, les citernes de gaz enterrées peuvent être enfouies sous terre. Très discrètes, elles peuvent être facilement accessibles par un simple couvercle que vous pouvez peindre à votre guise pour l’harmoniser avec votre environnement.

Par contre, pour ce qui est des citernes aériennes, comme elles sont apparentes, elles sont moins esthétiques. Généralement, elles sont souvent de couleur blanche et ne peuvent pas être repeintes, comme l’interdit la réglementation.

La réglementation

En ce qui concerne la citerne enterrée, elle peut durer plus de trente ans. Pour qu’elle soit bien stable, elle doit être posée sur une dalle. Certaines règles de sécurité doivent également être bien respectées. Il faut veiller notamment à ce qu’aucun élément du jardin ne se trouve dans un rayon d’1m 50 de l’emplacement de la citerne.

Dans le cas d’une citerne aérienne, la loi impose qu’elle doit se trouver à au moins 3 mètres de tout logement ou voie publique. Cela peut être assez contraignant si vous avez un petit jardin.

Le stockage

Les citernes enterrées ont une capacité entre 1 100 kg et 3 200 kg. Pour ce qui est des citernes aériennes, celles-ci peuvent contenir entre 500 kg et 50 tonnes. Pour votre consommation quotidienne, optez pour un stockage compris entre 800 et 2 000 kg. Vous pouvez retrouver ces capacités dans les deux types de citernes. Le stockage adéquat dépendra de vos besoins en gaz qu’il faudra évaluer lors de la phase d’étude préalable à l’installation.

L’installation

Pour installer une citerne enterrée, il faut prévoir en moyenne 4h pour réaliser les travaux. Il faudra creuser deux trous, l’un pour accueillir la citerne, et l’autre pour les canalisations qui serviront à raccorder la citerne au logement.

L’installation d’une citerne aérienne, par contre, est plus simple, car il suffit de la poser sur une dalle par un camion-grue et puis la raccorder au logement. Pour réaliser cette opération, il faut environ 2h.

Le nettoyage et le dégazage

Le dégazage consiste à débarrasser une citerne des gaz. Pour des raisons de sécurité, le dégazage d’une cuve à fioul doit être réalisé par un professionnel comme GHTP. Cette opération peut également être entreprise dans le cadre d’une maintenance, d’une rénovation, d’une restauration et d’une reconversion. Vous aurez une équipe compétente et expérimentée qui prendra toutes les précautions nécessaires afin d’éviter tous risques de contamination. Que votre citerne soit apparente ou sous terre, il est toujours plus judicieux de confier l’entretien et le nettoyage de votre citerne à des experts dans le domaine.

Laisser un commentaire

Retour en haut