remplacement d'ardoises endommagées

Ardoises endommagées : nos conseils pour les remplacer

Lorsqu’on parle de maison, on pense tout de suite aux chambres, au salon, à la cuisine, au jardin ou encore à d’autres éléments, sauf le toit. Bien qu’on ait tendance à l’oublier, la toiture est sans aucun doute l’élément le plus important dans une maison. En effet, le toit a pour principale fonction de protéger l’intérieur de la maison et ses occupants des intempéries et des conditions extérieures, comme le vent, le froid ou encore le bruit. En vue de ces justifications, l’expression avoir un toit sur la tête prend tout son sens.

La toiture en ardoise

Une toiture est généralement constituée de deux parties, à savoir la charpente et la couverture. La charpente est l’élément qui forme l’ossature du toit. C’est-à-dire qu’elle constitue la structure qui forme la base et l’intérieur du toit. Quant à la couverture, c’est l’élément qui constitue la partie apparente de la toiture. C’est elle qui couvre et protège la charpente et l’isolation de la toiture. La couverture peut être conçue avec différents matériaux. L’ardoise figure parmi les matériaux les plus utilisés pour la conception de couverture. Appréciée pour son efficacité, l’ardoise fait preuve d’une longévité et d’une résistance avérées. L’ardoise est également appréciée pour son étanchéité et son élégance, ce qui fait que son utilisation a perduré à travers le temps. Cependant, malgré ses qualités pratiques, l’ardoise n’est pas à l’abri des éventuelles détériorations, ne laissant d’autres choix au propriétaire que de la remplacer. Dans cet article, on va citer les différentes étapes à suivre pour réussir le remplacement d’ardoises endommagées.

L’inspection de la toiture

L’évaluation de l’état des lieux est obligatoire avant d’entamer une quelconque intervention. Cette opération permet à la fois de constater des dégâts et de repérer les tuiles en ardoise endommagées. Ainsi, le couvreur pourra faire le bilan des dommages et déterminer les travaux à effectuer. Selon l’ampleur des dégâts, il peut avoir le choix entre la réparation et le remplacement.

Bien s’équiper

Qu’on soit couvreur professionnel ou bricoleur du dimanche, le fait de bien s’équiper est obligatoire quel que soit le type de travaux à effectuer. Cela a pour but d’assurer une sécurité optimale et de mieux réaliser l’intervention. Ainsi, pour le remplacement d’une tuile en ardoise, l’intervenant doit se munir de gants, d’un harnais, d’un casque ou encore de chaussures antidérapantes. Et pour escalader la toiture, on aura forcément besoin d’une échelle. Il ne faut pas oublier d’utiliser des planches de bois pour circuler sur la toiture, car celle-ci peut s’effondrer sous un poids trop important. Le couvreur doit toujours être assisté afin d’éviter d’éventuels accidents.

Le remplacement des ardoises

Comme il existe deux systèmes d’installation de couvertures en ardoise, à savoir les ardoises crochetées et les ardoises clouées, il existe également deux moyens de remplacer les ardoises endommagées sur une toiture.

    • Remplacement d’ardoises à crochets

La première étape du remplacement d’ardoises crochetées consiste à enlever l’ardoise endommagée. Pour cela, il suffit de faire pivoter le crochet à l’aide d’une pince, avant d’ôter les morceaux d’ardoise. On peut également glisser l’ardoise en cassant les angles du fond avec la pince, afin de faciliter la tâche. Une fois l’ancienne ardoise retirée, on insère la nouvelle sous les ardoises supérieures. On aligne ensuite les ardoises latérales avant de remettre les crochets en place à l’aide de la pince.

    • Le remplacement des ardoises clouées

Pour remplacer une ardoise clouée, on commence par casser l’ardoise endommagée pour atteindre le clou. On scie ensuite le clou à l’aide d’une scie à métaux, tout en enlevant les morceaux d’ardoise. Puis, on cloue une bandelette de zinc entre les deux ardoises du dessous ou bien on y insère un crochet. On glisse alors la nouvelle ardoise sous les ardoises supérieures, en prenant le soin de vérifier leur alignement. Et enfin, à l’aide d’une pince, on relève la bandelette de zinc ou le crochet pour maintenir l’ardoise.

 

Laisser un commentaire

Retour en haut