bac à graisse

Bac à graisse : fonctionnement, installation et entretien

Bien qu’il soit peu connu, le bac à graisse reste l’un des éléments les plus importants d’une maison. Situé entre l’évacuation des eaux ménagères et l’habitation, il permet de retenir les graisses, les huiles et les matières solides. Comment fonctionne ce réservoir ? Comment procéder à son installation ? Qu’en est-il de son entretien ? Focus.

Le fonctionnement d’un bac à graisse

Le fonctionnement d’un bac à graisse est tout à fait simple. Les eaux ménagères (de la cuisine, de la salle de bains…) qui arrivent par les tuyaux d’évacuation des eaux usées, peuvent contenir des détritus comme de la graisse et de l’huile. Ces derniers, étant plus légers que l’eau, peuvent remonter directement vers la surface. Le bac à graisse permet de les retenir alors que le conduit d’évacuation renvoie l’eau dépourvue de graisses vers la fosse toutes eaux.

Il faut savoir que le bac à graisse est de petite dimension. Il est de 500 litres pour les grandes maisons. Pour ceux qui disposent d’un petit appartement, un bac à graisse de 200 litres est suffisant. Si vous disposez d’un restaurant, pensez à installer un modèle plus important.

Pour information, le bac à graisse ne peut pas recevoir les eaux issues des toilettes. Son rôle est de récupérer uniquement les graisses dans les eaux ménagères. Les eaux-vannes sont reliées directement à la fosse toutes eaux.

L’installation d’un bac à graisse

L’installation d’un bac à graisse est obligatoire si ces situations se présentent :

    • Votre maison ne dispose que d’une fosse septique ;
    • La fosse toutes eaux se situe à 10 mètres de votre demeure (les canalisations particulièrement longues s’engraissent facilement) ;
    • Vous disposez d’un établissement de restauration.

Si l’un ou plusieurs de ces cas se présentent, vous devez installer sans plus attendre un bac à graisse. Si votre maison n’est pas éligible à ces conditions, l’installation de l’équipement est facultative. Néanmoins, il est recommandé d’en disposer pour éviter que les graisses contenues dans les eaux ménagères encrassent les canalisations.

L’installation d’un bac à graisse est assez complexe. Celui-ci doit être facilement accessible pour son entretien et doit être ventilé. De même, il doit se poser sur un lit de sable. Compte tenu de l’envergure des travaux, le mieux est de les confier à des plombiers compétents.

Pour ce qui est du prix de l’installation, comptez entre 500 euros et 1500 euros. Le tarif d’intervention dépend de la taille du bac à installer et du type de bâtiment. Par exemple, l’installation de bac à graisse d’un restaurant coûte un millier d’euros. Celle d’une maison individuelle est moins onéreuse. Le prix dépend également de l’artisan. Il peut inclure le prix d’entretien du bac dans les frais d’installation.

L’entretien d’un bac à graisse

L’entretien d’un bac à graisse est indispensable tous les six mois environ. Cela est dû au fait que ce réservoir retient également des déchets lourds outre les graisses. Pour l’entretenir, il faut le vidanger en enlevant les graisses et les détritus accumulés. Une fois le bac vidangé, remplissez-le d’eau afin de bien le nettoyer. Si vous consommez beaucoup de graisses, prévoyez un entretien tous les trois mois. Cela permet d’éviter la détérioration des canalisations et de rendre le bac plus fonctionnel.

Même si vous pouvez effectuer l’entretien vous-même, il est préférable de le confier à une entreprise d’assainissement. Avec un spécialiste, vous pouvez être certain que la vidange de votre bac à graisse se fera dans les meilleures conditions.

Petit conseil : n’hésitez pas à comparer plusieurs devis d’installation et d’entretien de bacs à graisse avant de choisir le plombier ou l’artisan qui entreprendra les travaux.

Laisser un commentaire

Retour en haut