L’installation d’un tableau divisionnaire : les étapes clés pour une installation réussie

L’installation d’un tableau divisionnaire n’est pas une tâche anodine dans une installation électrique, surtout lorsqu’il s’agit d’alimenter une extension ou une dépendance de votre maison. Un tableau divisionnaire permet de distribuer l’électricité de manière sécurisée et organisée. Voici les étapes clés pour réussir cette installation.

1. Comprendre le rôle du tableau divisionnaire

Un tableau divisionnaire, aussi appelé tableau secondaire, est un sous-tableau électrique qui permet de répartir l’électricité à partir du tableau principal. Il est généralement installé pour desservir une partie spécifique de la maison, comme un garage, une extension ou un atelier. Il améliore la sécurité et la gestion de l’installation électrique en évitant de surcharger le tableau principal.

2. Préparer le matériel nécessaire

Avant de commencer l’installation, assurez-vous d’avoir tout le matériel nécessaire :

  • Un tableau divisionnaire avec rail DIN
  • Des disjoncteurs modulaires adaptés
  • Des interrupteurs différentiels
  • Des peignes de raccordement
  • Du câble électrique de section adéquate (généralement de 10 mm² ou de 16 mm² selon la puissance à distribuer)
  • Des goulottes ou gaines pour les câbles
  • Un testeur de tension
  • Des outils isolés : tournevis, pince coupante, pince à dénuder, etc.
  • Des équipements de protection individuelle (EPI) : gants isolants, lunettes de protection

3. Planifier l’emplacement et le cheminement des câbles

Vous devez choisir un emplacement approprié pour le tableau divisionnaire. Il doit être facilement accessible et protégé des intempéries et de l’humidité. Ensuite, planifiez le cheminement des câbles entre le tableau principal et le tableau divisionnaire. N’oubliez pas d’utiliser des goulottes ou des gaines pour protéger les câbles et éviter les dommages mécaniques.

4. Couper l’alimentation électrique

Avant d’entamer les travaux, coupez l’alimentation électrique au niveau du tableau principal pour éviter tout risque de choc électrique. Utilisez un testeur de tension pour vous assurer que l’alimentation est bien coupée.

5. Installer le tableau divisionnaire

Placez le tableau divisionnaire à l’emplacement choisi. Assurez-vous qu’il est solidement fixé et parfaitement de niveau. Puis, installez les rails DIN à l’intérieur du tableau, sur lesquels vous allez monter les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels.

6. Raccorder les câbles entre le tableau principal et le tableau divisionnaire

Tirez les câbles entre le tableau principal et le tableau divisionnaire en suivant le cheminement prévu. Utilisez des gaines ou des goulottes pour protéger les câbles. Raccordez ensuite ces derniers au tableau principal. La section des câbles doit être suffisante pour supporter la puissance à distribuer. En général, du câble de 10 mm² ou 16 mm² est utilisé pour réaliser des installations domestiques.

7. Installer les disjoncteurs et interrupteurs différentiels

Installez les disjoncteurs modulaires et les interrupteurs différentiels sur les rails DIN du tableau divisionnaire. Les disjoncteurs protègent les circuits électriques contre les surcharges et le court-circuit, tandis que les interrupteurs différentiels protègent contre les fuites de courant et les chocs électriques. Assurez-vous de bien répartir les circuits et de respecter la norme en vigueur (NF C 15‑100 en France).

8. Raccorder les circuits au tableau divisionnaire

Raccordez les différents circuits électriques au tableau divisionnaire. Chaque circuit doit être protégé par un disjoncteur adapté à sa puissance. Pour ce faire, utilisez des peignes de raccordement afin de simplifier les connexions et d’assurer une bonne répartition de l’alimentation. Respectez également les codes de couleur pour les fils : phase (marron ou noir), neutre (bleu) et terre (vert/jaune).

9. Vérifier les connexions et la sécurité

Une fois tous les raccordements effectués, vérifiez soigneusement chaque connexion pour vous assurer qu’elle est bien serrée et sécurisée. Utilisez un testeur de tension pour vérifier l’absence de tension avant de remettre l’alimentation.

10. Remettre l’alimentation et tester l’installation

Remettez l’alimentation électrique au niveau du tableau principal. Testez ensuite chaque circuit raccordé au tableau divisionnaire pour vérifier que tout fonctionne correctement. Assurez-vous que les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels réagissent comme prévu en cas de surcharges ou de fuites de courant.

L’installation d’un tableau divisionnaire est une opération complexe qui nécessite des compétences et des précautions particulières. En suivant ces étapes clés, vous pouvez assurer une installation sécurisée et conforme aux normes. N’oubliez pas que la sécurité doit toujours être votre priorité. Si vous avez des doutes ou si l’installation dépasse vos compétences, il est fortement recommandé de faire appel à un électricien expérimenté.

Retour en haut